Renforcer les fonds propres des assureurs pour les encourager à INVESTIR

L’agitation autour du relèvement du plafond de la dette du gouvernement américain – fort heureusement désormais apaisée, au moins pour les prochains mois – met en lumière les risques que pose l’excès d’endettement des États.Au milieu de ses ennemis !Celle-là n’est plus traitée physiquement, mais moralement.Notre ami E-réputation et traces numériques, a convaincu et remporté une victoire pour ce projet.— Un mot ?Même si, en apparence, elle n’écarte de la loi de financement de la sécurité sociale que le différentiel de forfait social, elle interdit, de fait, aux partenaires sociaux de promouvoir de la solidarité, ce qui suppose un pot commun pour alimenter des droits non contributifs.Mais c’est assez parler de la sensibilité ; passons à la mémoire.Combien ne vaudrait-il pas mieux se reporter aux vagues suggestions de la conscience d’où l’on était parti, les approfondir, les conduire jusqu’à l’intuition claire !Enfin les choses, une fois constituées, manifestent à la surface, par leurs changements de situation, les modifications profondes qui s’accomplissent au sein du Tout.Outre que cela est contraire aux faits qui se passent sous nos yeux — car qui osera dire que le paysan, en cédant le blé qu’il a cultivé et dont il ne mangera jamais, donne son superflu ?Mais la Révolution des services ne s’arrête pas aux frontières de l’Europe.Mais c’est dire aussi que la vie de l’esprit ne peut pas être un effet de la vie du corps, que tout se passe au contraire comme si le corps était simplement utilisé par l’esprit, et que dès lors nous n’avons aucune raison de supposer que le corps et l’esprit soient inséparablement liés l’un à l’autre.En France, il nous apparaît évident qu’un secteur tel que le tourisme, par exemple, aurait besoin d’une mobilisation générale de tous les acteurs autour du savoir accueillir et de l’esprit de service…Ces deux vues sont aisément conciliables entre elles.Certains d’entre-eux l’envisagent aujourd’hui en effet, dans une économie mondialisée, comme un moyen de baisser les salaires versés par les entreprises afin de GAGNER en compétitivité et un prétexte pour que l’État se désengage de ses missions sociales actuelles.

Publicités