Profits délocalisés, actionnariat internationalisé

Tel fut jadis le point de départ de mes réflexions.Dans son livre, Antonio Fiori,décrit parfaitement cette évolution.Il faudrait qu’ils abandonnent la notion de contrôle des horaires et de présence pour se concentrer sur l’essentiel à savoir la satisfaction des clients, le bien-être des salariés, leur motivation, leur montée en compétence tout en se recentrant sur la vérification de l’atteinte des objectifs en temps, en heure et en qualité …tout un programme qui ne permettrait plus à certains managers de se retrancher uniquement derrière le respect de règles et encore moins de processus même si un minimum de règles et de processus sont nécessaires pour fixer un cadre général commun à tous.Le changement est bien plus radical qu’on ne le croirait d’abord.Regarder cette ruche était comme ouvrir un manuel d’économie à la page : « main invisible ».Ce n’est pas une différence de degré, mais de nature.Mais, justement pour cette raison, la connaissance scientifique devrait en appeler une autre, qui la complétât.Collégialité, indépendance, consultation décisive de collègues étrangers à l’université, voilà qui permettrait de professionnaliser la sélection des universitaires français.Pas moins de 41 études se partagent ici en deux volumes : le premier reprend un colloque, principalement centré sur l’histoire littéraire, tenu en 1996 au Canada, édité en 2007 à l’université de Laval ; le second, axé surtout sur les philosophes et leurs conceptions, est entièrement inédit.C’est un immense élan.En un mot, notre moi touche au monde extérieur par sa surface ; nos sensations succes­sives, bien que se fondant les unes dans les autres, retiennent quelque chose de l’extériorité réciproque qui en caractérise objectivement les causes ; et c’est pourquoi notre vie psychologique superficielle se déroule dans un milieu homogène sans que ce mode de représentation nous coûte un grand effort.Ainsi, quoiqu’elle se déploie dans le sens de l’espace, la matière n’y aboutit pas tout à fait : d’où l’on peut conclure qu’elle ne fait que continuer beaucoup plus loin le mouvement que la conscience pouvait esquisser en nous à l’état naissant.Je ne parle pas de mon frère, qui n’est venu au monde qu’au moment où je quittais Redhall.