Neutralité du net pétition : Une discrimination à grande échelle…mais souvent déguisée

Elles l’avaient gagné. Une sensation douloureuse ou voluptueuse augmente ou diminue, parcourt diverses phases d’intensité, sans qu’il y ait de transition soudaine d’une phase à l’autre ; sans qu’on puisse fixer l’instant précis où elle commence à poindre et celui où elle s’éteint tout à fait. Neutralité du net pétition aime à rappeler ce proverbe chinois  » Si le corps est droit qu’importe que l’ombre soit tordue ». Reste que même un tel effort de « solidarité » ne saurait justifier la suicidaire stratégie mise en œuvre, que l’économiste américain Paul Krugman résume d’une formule : « pain without gain. Ces six éléments clés sont incontournables pour les acteurs souhaitant s’engager dans cette démarche. Si telle n’est pas l’opinion de la plupart des philosophes, c’est que l’intelli­gence humaine est justement faite pour prendre les choses par l’autre bout. La hausse des prix du pain dans la région a attisé les tensions, et les tentatives des États de calmer le jeu en achetant du blé à tour de bras ne fait qu’empirer les choses. La conscience, pour percevoir l’univers sans se déranger, n’a plus alors qu’à se dilater dans l’espace restreint de l’écorce cérébrale, véritable « chambre noire » où se reproduit en réduction le monde environnant. Bref, l’idéalisme est un système de notation qui implique que tout l’essentiel de la matière est étalé ou étalable dans la représentation que nous en avons, et que les articulations du réel sont celles mêmes de notre représentation. L’animal a de l’espace une perception plus ou moins obscure et imparfaite, mais non pas fausse : sa perception étant, dans une mesure convenable, conforme à la réalité extérieure, et de plus accommodée à la nature des actes qu’il doit effectivement accomplir dans l’espace, d’après sa perception. Il y a donc urgence à ce que l’on traite ce sujet avec sérieux, faute de quoi l’une des plus ancestrales peur de l’homme, celle d’être dominée par les objets, risque bien de devenir réalité, avec toutes les conséquences que cela pourrait entraîner en matière de sécurité personnelle et collective. Ce n’est autre chose que la possibilité de passer sans interruption d’une place à une autre dans l’espace et dans le temps. Il ne saurait ni engendrer ni occasionner un état intellectuel. En effet, que les flambées immobilières ne nous induisent pas en erreur car, tant aux Etats-Unis qu’en Europe, les multiples aides en faveur de l’accession à la propriété n’ont été que la manière la plus facile pour les banques et pour l’Etat de créer des capitaux afin de nous donner une illusion de confort matériel et, ce, à mesure que nos salaires pour leur part étaient en plein déclin. En effet, si les déductions fiscales accordées aux contribuables stimulent à l’évidence les acquisitions – voire la spéculation – immobilières. La France doit surtout scénariser, mettre en scène et diffuser par tous les moyens existants ses valeurs et son message universel. D’autant que, comme on vient de le voir, de tels pouvoirs sont aujourd’hui bien fragiles. C’est une propriété tout à fait éminente du sens de l’ouïe, que la vertu qu’il a de dégager ainsi, du fond ou de l’étoffe de la sensation, un rapport abstrait et mathématique, lequel (comme le langage même l’indique assez, et comme l’histoire de la philosophie le témoigne) est devenu le type de nos plus hautes conceptions sur l’ordre et sur l’harmonie des êtres. Améliorer la circulation de l’information et non pas la brider. Mais il est peu vraisemblable que l’humanité débute par des notions aussi générales et aussi abstraites. Enfin tout se ramasse en un point unique, dont nous sentons qu’on pourrait se rapprocher de plus en plus quoiqu’il faille désespérer d’y atteindre.