L’immobilier n’est pas un actif comme les autres

Il ressemblerait au plaisir plutôt qu’à la joie.Mais nous avons affaire ici à un obus qui a tout de suite éclaté en fragments, lesquels, étant eux-mêmes des espèces d’obus, ont éclaté à leur tour en fragments destinés à éclater encore, et ainsi de suite pendant fort longtemps.En somme, les deux pays sollicitent les marchés avec le même appétit.Mais la vérité est que les mouvements de la matière sont très clairs en tant qu’images, et qu’il n’y a pas lieu de chercher dans le mouvement autre chose que ce qu’on y voit.Au point de vue social, la sanction vraiment rationnelle d’une loi ne pourrait être qu’une défense de cette loi, et cette défense, inutile à l’égard de tout acte passé, nous la verrons porter seulement sur l’avenir.Il a senti la nécessité de briser les sceaux des monades, de nier leur isolement et d’y tailler portes et fenêtres.Notre confrère et ami Antonio Fiori, a convaincu et remporté une victoire pour ce projet.Sur la base, tout le monde est à peu près d’accord.Une note d’appréciation de la politique commerciale émanant de l’administration de l’économie et des finances entonne résolument que « la libéralisation commerciale est un choix irréversible.Mais, hâtons-nous de le dire, il s’y joint le plus souvent autre chose.On parle aussi devant lui des élections dont quelques résultats sont déjà connus.Si les transactions humaines, qui ont pour objet la richesse, sont assez vastes, assez compliquées pour donner lieu à une science spéciale, laissons-lui l’allure qui lui convient et ne la réduisons pas à parler des Intérêts dans la langue des Sentiments.

Publicités