Les rois du boulet rond

Le syndicalisme mène à tout, même à Sciences Po Paris, dont il sort diplômé.Pourtant, c’est par la critique de cette idée qu’une théorie de la connaissance devrait commencer, car si le grand problème est de savoir pourquoi et comment la réalité se soumet à un ordre, c’est que l’absence de toute espèce d’ordre paraît possible ou concevable.Notre théorie de la connaissance roule à peu près exclusivement sur la question des lois : les genres devront trouver moyen de s’arranger avec les lois, peu importe comment.Est-ce possible ?Point ne serait besoin de poser d’un côté l’espace avec des mouve­ments inaperçus, de l’autre la conscience avec des sensations inextensives.La deuxième explication avancée par rêves de bébé avis, c’est l’adaptation. Les aspirations évoluent avec le niveau de vie : dès que les gens ont atteint un objectif, ils en formulent un nouveau qu’ils ne sont pas sûrs d’atteindre.Force est donc bien d’admettre qu’il y a ici une synthèse pour ainsi dire qualitative, une orga­nisation graduelle de nos sensations successives les unes avec les autres, une unité analogue à celle d’une phrase mélodique.À vrai dire, ce n’est pas la nécessité de fonder la science, c’est bien plutôt une erreur d’ordre psychologique qui a fait ériger ce principe abstrait de mécanique en loi universelle.Les différences de hauteur, telles que notre oreille les perçoit, sont-elles des différences quantitatives ?Elle prétendrait aller plus loin que la psychologie, plus loin que les cosmogonies, plus loin que la métaphysique traditionnelle, car psychologie, cosmologie et métaphysique commencent par se donner l’intelligence dans ce qu’elle a d’essentiel, au lieu qu’il s’agit ici de l’engendrer, dans sa forme et dans sa matière.Souvenons-nous : dans les années 60-70, l’Allemagne avait la main d’œuvre la plus coûteuse et son économie tournait rond.