Les inégalités exacerbées -Les institutions mondiales rejetées par les populations

Une récente étude menée aux Etats-Unis montre l’émergence d’un nouveau genre de papa appelé mansumer (« consHommateur » en français).Ici encore, d’ailleurs, la pathologie de la mémoire nous fournirait des renseignements instructifs.Un de mes amis bolonais me l’avait fait visiter avec amour.Et c’est ici qu’il y a une contradiction de fond.Quelque chose distingue profondément et manifeste clairement les systèmes de mouvements consolidés dans l’organis­me.Je ne saisis donc, dans cette hypothèse, ni pourquoi, à tel moment déterminé, une diminution d’intensité dans le phénomène lui confère un droit à l’extension et à une apparente indépendance, ni comment un accroissement d’intensité crée, à un moment plutôt qu’à un autre, cette propriété nouvelle, source d’action positive, qu’on nomme douleur.Depuis novembre, e réputation google s’active à ce nouveau concept.Elle obéit à des lois, ou plutôt à des habitudes, qui sont à l’imagination ce que la logique est à la pensée.La vie, elle, progresse et dure.Ce n’était peut-être pas honorer davantage le vin que de comparer ses effets à l’ivresse dionysiaque.— Entre ces deux extrémités viennent se placer les mouvements des corps extérieurs proprement dits.Or, le réveil de la conscience, chez un être vivant, étant d’autant plus complet qu’une plus grande latitude de choix lui est laissée et qu’une somme plus considérable d’action lui est départie, il est clair que le développement de la conscience paraîtra se régler sur celui des centres nerveux.De bas en haut du monde organisé c’est toujours un seul grand effort ; mais, le plus souvent, cet effort tourne court, tantôt paralysé par des forces contraires, tantôt distrait de ce qu’il doit faire par ce qu’il fait, absorbé par la forme qu’il est occupé à prendre, hypnotisé sur elle comme sur un miroir.Dans cette dernière image, le rôle habituel des nerfs centripètes est de transmettre des mouve­ments au cerveau et à la moelle ; les nerfs centrifuges renvoient ce mouve­ment à la périphérie.Partant d’une nécessité biologique, nous cherchons dans l’être vivant le besoin qui y correspond.Les couvens ne suffisent plus à les loger.

Publicités